Youtube (vidéos) Livres
Internet... quand la gratuité disparaît discrétement...:
debloguer suivi des blogueurs français

Les fêlés du blogage un écrivain doit être blogueur ?

...
égocentrisme au monde de la blogosphère
Les fêlés du blogage

Un extrait du livre numerique sur avenir édition ebook par Ternoise (2 euros seulement).

De la même manière qu’étaient ridicules ces prétentieux aux
textes insipides mais aux déclarations péremptoires sur l’autoédition
où se publiaient, selon eux, les seuls livres intéressants, il
existe aujourd’hui des blogueurs-écrivains légèrement
webocentriques : ils exigent d’un écrivain qu’il soit aussi
blogueur ou lui refusent toute compétence littéraire !
Pour vivre dans son temps, il faut bloguer ! Sinon on n’est qu’un
attardé affublé au mieux du qualificatif XXeme siècle.
Le vrai monde serait la blogosphère !
Qui aurait remplacé TF1 et les vieux médias !

Avant d’être blogueurs certains s’honoraient de leur carte de
presse, pensaient même indispensable d’être journaliste pour
prétendre au nom d’écrivain (et naturellement s’afficher à la fête
de l’humanité et ne pas cacher ses sympathies pour l’extrême
gauche ?)

Ces blogueurs, naturellement, n’ont rien compris à la littérature.
L’écrivain s’inscrit plus dans une Histoire littéraire que dans
l’actualité, il n’a besoin que de quelques faits pour poser son
canevas et lancer la machine à écrire.
L’auteur peut intérioriser de manière plus pertinente le monde
en consultant trois minutes twitter qu’en échangeant
quotidiennement sur un blog.
Ces blogueurs peuvent même qualifier de réactionnaire
quiconque n’est pas déjà passé au numérique.
Ce sont les enfants, les frères, les descendants, les clones, de ces
intégristes qui prétendaient nécessaire d’être communiste pour
être écrivain.





Ajouter un blog commentaire sérieux




Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.