debloguer suivi des blogueurs français

blog blogueurs débloguer Alain Juppé Michel-Edouard Leclerc Jack Lang




des blogueurs invités par Nicolas Sarkozy et autres observation blogs des stars Débloguer écrire n’importe quoi sur son blog

Le flux des infos :
flux des infos rss SUIVRE ET ABONNER

En 2005 l'un de mes néologismes fut : débloguer.
Au sens : écrire n’importe quoi sur son blog.
Le 31 août 2005, j'ai acquis le domaine debloguer.net
Puis écrit une présentation, restée quasi inchangée jusqu'au 21 décembre 2010 (un ajout le 13 mai 2007).
C'est alors que des blogueurs furent invités par Nicolas Sarkozy... et qu'un G8 Internet fut prétendument créé !... Quant au terme débloguer, il apparaissait dans un "dictionnaire", un DICTIONNAIRE DES VERBES QUI MANQUENT, avec ma définition mais noté "anonymement" !

Alors j'ai décidé de revoir ce site ! D'en faire un site actif.

L'édito historique août 2005 - décembre 2010 :


Alain Juppé, Michel-Edouard Leclerc, Dominique Strauss-Khan et Jack Lang ont un point commun :
Ils publient des livres dans l’indifférence générale, ils sont de ces sommités peoples notables dont la renommée suffit pour systématiquement convaincre un « grand éditeur ». Les ventes sont ridicules mais naturellement personne ne dévoile les chiffres. Si vous insistez, l’éditeur vous rétorquera sûrement l’habituel : « ça c’est plutôt bien vendu ».
Ils ne sont certes pas les seuls. Mais ceux-là ont une deuxième particularité qui les fait appartenir à une nouvelle famille, le premier carré d’as de cette espèce : ils ont un blog très visité.

Un blog : un « bloc note » de l’ère internet, une page personnelle où le communiquant communique, le baratineur baratine, le crétin crétinise, le politique joue la proximité, la possibilité offerte à tout internaute de l’interpeller... et même de recevoir réponse rapide...

Le précurseur fut Alain Juppé. Alain Juppé a été premier ministre. Certains l’ont peut-être oublié... en France... tandis qu’il est sûrement indispensable de le signaler hors de l’hexagone... Il fut le dauphin désigné, appelé à Matignon par Jacques Chirac élu président de la République en 1995. Il fut « le bordelais droit dans ses bottes ».
Sûrement pour humaniser une image austère, ce blog ne fut pas baptisé alainjuppé.com ou .net. On sent la « trouvaille marketing » avec souvenirs des jeux de mots de l’adolescence : « a l 1 j u p .com ».
Les autres restent classiques : Dominique Strauss-Khan souvent appelé par ses initiales, se confie sur blogdsk.net, Jack Lang n’a pas besoin d’adoucir son image : jacklang.net et Michel-Edouard Leclerc proclame évidement au web michel-edouard-leclerc.com.

Le blog est donc devenu « un phénomène de société ». Un rêve d’espace anticensure comme a pu l’être dans les années 1980 celui de créer sa radio libre. Le plus souvent, naturellement, les blogueurs n’ont à exposer au monde que leur banalité, surtout truffée de fautes d’orthographe et de « copier coller », ce nouveau terme pour plagiat.
Alain Juppé, Michel-Edouard Leclerc, Dominique Strauss-Khan et Jack Lang ne sont certes pas à classer dans cette catégorie : ils s’expriment correctement... ce qui laisse présager quelques salariés !... La correction des blogs de stars, voilà un débouché pour les études littéraires. Un nouveau métier. Michel-Edouard Leclerc n’expliquait-il pas sur France-Culture les coquilles de son livre par « le monde de l’édition a encore des améliorations à trouver » . C’était lors d’une tournée de promotion d’un recueil d’entretiens avec Yannick Le Bourdonnec, « Du bruit dans le Landerneau », publié chez Albin Michel en 2004.

Débloguer est donc un énième néologisme, signifiant : écrire n’importe quoi sur son blog. Le sens de débloguer jouant de sa proximité avec « débloquer ».
Stéphane Ternoise n’est naturellement sûrement pas l’inventeur de ce terme. Nul ne saura jamais qui l’a pour la première fois utilisé... Mais l’écrivain indépendant a réservé, le 31 août 2005, le domaine www.debloguer.net alors que l’ensemble des terminaisons étaient libres. Nul doute que debloguer.com, debloguer.org et consorts apporteront d’autres approches.
www.debloguer.net observe les blogs, relève, avec l’aide des internautes, les plus belles bloguettes !...



Rhône les 26 conseillers départementaux élus en 2015 assemblée présidée par GUILLOTEAU Christophe - LR
LIRE